Du mari de Maria Albizzi de’ Dei

Epître d'Antonio Ridolfi à Maria Albizzi, traduite par Denis Sauvage, dans <i>Petit opuscule des vertus et notables faits des femmes</i>, Paris, Jeanne Marnef, 1546, f. 7 r° [source : Douglas H. Gordon Collection at the University of Virginia].

Epître d’Antonio Ridolfi [source : coll. Gordon, University of Virginia]

À l’été 2020, nous lisions sous la plume de Jean Balsamo que Maria Albizzi de’ Dei était la femme de Claudio Dei, trésorier du cardinal de Tournon. Or dans une épître qu’Antonio Ridolfi adresse à cette dame, est évoqué son “consort, M. René” (traduction de l’épître “À moult noble et valeureuse Ma Dame Marie Albise de dei” par Denis Sauvage).

Nous nous étions alors demandé quelle était l’identité réelle de l’époux de Maria Albizzi : s’agissait-il de Claudio ou de René ? était-ce le même homme qui était désigné sous ces deux prénoms ? Une de nos sources commettait-elle une erreur ?


Reprenant l’enquête, nous avons pu constater qu’un ouvrage d’Ortensio Lando, Paradossi (1544, f. 82 v°) engage plutôt à penser que le mari de cette dame est en réalité le marchand Rinieri Dei, très impliqué dans le monde de l’imprimé lyonnais, mort après 1543.

Ortensio Lando, <i>Paradossi, cioe, sententie fuori del comun parere</i>, Venise, 1544, f. 82 v°.

Ortensio Lando, Paradossi, cioe, sententie fuori del comun parere, Venise, 1544, f. 82 v° [Source : wikisource].

C’est d’ailleurs cette identification que retient plutôt Rita Mazzei (p. 79-80).

Après la mort de ce premier époux, Maria Albizzi rentre à Florence et épouse Piero Carnesecchi, qui la maltraite. Elle se retire au couvent en 1563.




Citer ce billet
Claire Sicard (2020, 15 juillet). Du mari de Maria Albizzi de’ Dei. Notules XVI. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sfoy

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search